Entretien avec Brooke Beshai
Notre communauté

Entretien avec Brooke Beshai

28 février 2021

Brooke Beshai, directrice de la durabilité et de la conformité au sein de Deckers Brands, qui regroupe notamment UGG, HOKA, Teva et Sanuk, évoque ce que nous réserve l’année 2021 et nous fait part de ses réflexions sur les grandes tendances en matière de durabilité ainsi que sur les principaux axes de la stratégie de UGG cette année.

En tant que directrice de la durabilité et de la conformité au sein de Deckers Brands, quelles sont vos principales missions ?

Je supervise nos programmes dans les domaines de la durabilité et de la conformité. Nous travaillons de manière très transversale, et j’ai la chance de collaborer avec des personnes talentueuses qui sont fermement convaincues que nous pouvons jouer un rôle important pour l'ensemble de la société, notre personnel et notre planète. Je supervise des initiatives dans le domaine de la durabilité à l’échelle de l’entreprise, comme notre projet de comptabilisation carbone/d’objectifs basés sur des données scientifiques, notre projet d’agriculture régénérative et notre projet d’analyse du cycle de vie. Mon équipe gère également nos programmes portant sur les substances soumises à restrictions et sur la chaîne d’approvisionnement éthique, ainsi que les efforts quotidiens de mise en conformité pour garantir que nos politiques font l’objet d’un suivi en bonne et due forme. Les équipes de Deckers et de UGG se composent de personnes qui sont réellement passionnées par ce qu’elles font et qui contribuent chaque jour à la réalisation de nos projets.

Selon vous, quelles sont les principales questions de durabilité auxquelles le marché de l’habillement et des chaussures devra répondre en 2021 ?

Actuellement, je pense que le plus grand problème pour notre industrie est la circularité. Les infrastructures de recyclage des chaussures n’en sont qu’à leurs balbutiements ; elles ne sont en général pas accessibles à tous, à quelque échelle que ce soit, et accusent un retard important par rapport à l’industrie de l’habillement. Quelque 24 milliards de paires de chaussures sont fabriquées chaque année dans le monde et la plupart finiront dans des décharges ou incinérées. En tant qu’industrie, nous devons unir nos forces pour trouver des solutions à long terme afin de recycler les chaussures en fin de vie.

Je pense également qu’il serait malvenu de ne pas évoquer la question du réchauffement climatique. Le secteur de la mode contribue largement aux émissions mondiales de carbone. Il serait, d’après les estimations, responsable de 10 % des émissions mondiales de carbone chaque année et ce chiffre dépassera 50 % d’ici 2030. Nous devons tous refuser de nous contenter d'acheter des crédits de compensation de ces émissions. Nous devons vraiment analyser notre empreinte carbone, faire ce que nous pouvons pour la réduire puis agir ce qui n’a pas pu être réduit. Notre position sera toujours de mesurer, réduire, puis compenser.

Nous voulons jouer notre rôle afin de contribuer à la résolution de problèmes majeurs de durabilité pour les générations actuelles, mais aussi pour les générations futures.

Alors que la pandémie de COVID-19 accélère les tendances au sein de l’industrie, notamment le développement de la vente au détail en ligne et la demande d’une transparence accrue, quelle est la réaction de UGG en matière de durabilité ?

Nous voulons continuer à concevoir des produits beaux tout en tenant compte de la manière dont la circularité peut être intégrée dans nos processus. Nos produits sont des classiques et vont transcender les années.

Nous avons toujours eu la conviction qu’il fallait faire preuve de transparence, ne pas exagérer nos progrès, mais aussi fixer des objectifs et évoquer leur réalisation de manière claire. Avec la pandémie, de plus en plus de consommateurs choisissent d’utiliser notre plateforme de commerce électronique. Cela signifie plus de transport et donc plus d’emballage, et nous voulons être attentifs aux ressources utilisées. Au sein d'UGG, nous avons entrepris une analyse du cycle de vie de nos emballages et mis en place des mesures pour réduire leurs impacts. Nos matériaux d’emballage sont pour la plupart en circuit fermé, dans la mesure où ils utilisent principalement du papier et très peu de plastique, et peuvent donc être recyclés. Entre les exercices 2019 et 2020, nous avons par exemple assisté à une diminution de 26,48 % de la consommation d’eau, une diminution de 4,85 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) et une réduction de 14,22 % de l’utilisation de combustibles fossiles.

Dans la nouvelle ère du numérique, la logistique de nos produits est devenue encore plus importante. C’est pour cette raison que notre centre de distribution de la vallée de Moreno est équipé de 120 panneaux solaires et est certifié LEED Silver - un système de certification des bâtiments écologiques qui récompense son efficacité énergétique-, et a pour objectif de devenir une installation zéro déchet d’ici 2023. Nous atteignons actuellement un taux de recyclage de 96 % !

Quelles sont les exigences des consommateurs à l’égard des marques en termes de durabilité ?

Les consommateurs veulent avant tout de la transparence, et ils veulent un produit qui est respectueux de l’environnement et de la société en général. Les informations disponibles sont si nombreuses, très franchement, cela peut être déroutant pour les consommateurs. Nous nous efforçons donc d’être clairs et transparents dans nos messages. C’est un objectif clé de notre plateforme FEEL GOOD. Nous voulons que nos consommateurs sachent que la durabilité est un véritable cheminement. C’est rassurant de lire quelque chose et de savoir exactement quel message est véhiculé. Nous avons l’espoir de continuer à avoir un impact tout en étant honnêtes, clairs et transparents avec nos consommateurs sur les progrès que nous réalisons.

Quels sont les principaux axes de la stratégie de la marque UGG pour 2021, en matière de durabilité ?

Chez UGG, nous nous efforçons de créer des produits qui non seulement sont incroyablement beaux et confortables, mais qui sont aussi fabriqués pour durer grâce à des matériaux innovants et plus respectueux de l’environnement. La longévité est un élément central de la question de la durabilité. Dans un avenir proche, voici ce que nous nous efforcerons de faire : (1) poursuivre notre partenariat avec le Savory Institute et, à terme, intégrer dans notre chaîne d’approvisionnement des peaux issues de l’agriculture régénérative, (2) continuer à nous appuyer sur nos produits emblématiques et à créer des collections innovantes, et (3) comprendre pleinement l’empreinte de notre entreprise et prendre de nouvelles mesures pour la réduire, par exemple, en continuant à étudier la question de l’utilisation de matériaux neutres en carbone.

Comment travaillez-vous avec des partenaires tels que le Savory Institute pour atteindre vos objectifs ?

Nous trouvons des partenaires qui partagent nos valeurs et nos engagements, et qui possèdent une expertise certaine sur laquelle nous pourrons nous appuyer pour atteindre nos objectifs. Le Savory Institute est la plus éminente solution d’approvisionnement régénératif agréée au monde, il était donc logique que nous travaillions avec de véritables experts dans ce domaine et que nous ayons un contact direct avec les exploitations agricoles. Ses équipes ont créé une norme qui assure un suivi des résultats en matière de préservation des sols, de biodiversité et de fonctionnement des écosystèmes.

Histoires liées
Entretien

Le pouvoir des hommes et des femmes - Andrea O’Donnell

11 octobre 2020
En savoir plus
article

FAIRE PARTIE D’UNE FAMILLE : NOS ENGAGEMENTS ENVERS NOTRE COMMUNAUTÉ

12 octobre 2020
En savoir plus

L’application mondiale d’évaluation Good On You consacre les progrès réalisés par la plate-forme FEEL GOOD

28 février 2021
En savoir plus