Évaluations du cycle de vie : entretien avec Sally Yingst
Nos innovations

Évaluations du cycle de vie : entretien avec Sally Yingst

28 avril 2021

L’évaluation du cycle de vie ou LCA (pour « Life Cycle Assessment » en anglais) est un terme que beaucoup d’entre nous ont entendu, mais qu’est-ce exactement et en quoi est-ce si important ?

Nous évoquons, avec Sally Yingst, directrice de la durabilité des produits et des emballages au sein de Deckers Brands, de l’importance des LCA et de la manière dont UGG, en tant que membre de Deckers Brands, utilise les données qu’elles génèrent pour mieux comprendre notre empreinte environnementale et circulaire et ainsi promouvoir notre stratégie en matière de durabilité.

En tant que directrice de la durabilité des produits et des emballages au sein de Deckers Brands, quelles sont vos principales missions ?

Je suis responsable des questions environnementales liées aux matériaux utilisés dans nos produits et nos emballages tout au long de la chaîne de valeur. À ce titre, je contribue également à définir, pour chacune de nos marques, des objectifs individuels qui sont à la hauteur de nos objectifs de développement durable (ODD) plus généraux. En outre, j’ai la possibilité d’évaluer les technologies actuelles et de contribuer aux recherches sur les futures technologies qui permettront de réaliser nos objectifs en matière de développement durable, depuis les changements de nos infrastructures mondiales jusqu’à la création de matériaux innovants. Ce que j’aime vraiment dans ma mission, ce sont les défis - trouver constamment un équilibre entre performance environnementale et résultats financiers. J’ai la chance de travailler avec différentes parties prenantes au sein de notre organisation pour qui bâtir un avenir durable est une véritable passion.

Qu’est-ce qu’une LCA, et pourquoi cet outil est-il si important en termes de responsabilisation face aux questions de durabilité ?

Une évaluation du cycle de vie mesure l’empreinte environnementale de tout ce qui nécessite des ressources pour être fabriqué. Il peut s’agir d’un produit, d’un matériau ou de l’empreinte globale d’une organisation. Une LCA se compose de différentes « phases » ou étapes du cycle de vie : extraction des matières premières, fabrication de matières premières, assemblage de produits, transport, utilisation et fin de vie.

Il est préférable d’évaluer un produit sur la base de ces différentes phases pour déterminer de manière globale laquelle a le plus grand impact, et donc là où les possibilités d’amélioration sont les plus nombreuses. Ensuite, il est possible de réaliser des modélisations et d’analyser les alternatives à privilégier afin de savoir dans quelle mesure les différents choix, tels que la sélection des matériaux, peuvent modifier les données et l’impact. Nous utilisons ces données pour recommander des solutions aux parties prenantes de premier plan, y compris nos marques.

Grâce à notre LCA, nous évaluons diverses mesures que nous considérons comme essentielles pour notre organisation et pour la réalisation de nos objectifs de développement durable et des ambitions qu’ils portent.

Plus précisément, il s’agit d’un mélange de mesures quantitatives (utilisation de l’eau, émissions de gaz à effet de serre, production de déchets) et qualitatives (matériaux certifiés, pourcentage de recyclage, capacité à être recyclé). Une LCA est un outil essentiel car elle fournit des données impartiales pour guider notre processus décisionnel.

Comment avez-vous créé votre LCA ?

Après des entretiens approfondis, nous avons fait le choix d’un outil logiciel d’évaluation du cycle de vie tiers ce qui, selon nous, est le plus adapté à UGG et à Deckers. Pour réaliser une LCA, des données sur les stocks doivent être collectées. Un questionnaire a donc été envoyé à tous nos fournisseurs pour évaluer différentes informations sur tous les matériaux que nos marques ont utilisés dans leurs produits. Voici quelques-unes des informations demandées : composition du matériau, certification, méthode de fabrication, méthode de teinture, production de déchets et réacheminement des déchets. La liste de ces données chiffrées est infinie et évolue au fil du temps. Après la collecte, la validation et la confirmation des données des fournisseurs de matériaux, celles-ci sont analysées par différents systèmes pour créer des données de sortie (une LCA complétée).

Grâce à ce processus, nous sommes en mesure de comprendre précisément les impacts des matières premières et des différentes phases de leur processus de fabrication. Nous demandons de nombreuses données à nos fournisseurs afin de permettre à notre organisation d’évoquer la question de la durabilité d’une manière honnête et constructive.

Comment votre LCA est-elle actuellement utilisée dans le cadre de la réalisation de vos objectifs et de votre stratégie en matière de durabilité ?

Nous avons utilisé cet outil pour identifier la base de notre impact - donc l’empreinte de notre organisation dans sa totalité. Nous sommes fermement convaincus qu’une organisation ne peut pas fixer d’objectifs et définir de stratégie sans en comprendre d’abord l’étendue grâce à des données chiffrées. Une fois cette base établie et validée, nous l’analysons pour définir des priorités que nous tentons de résoudre ensuite de manière systématique. Nous communiquons ces priorités à toutes nos marques et suivons les progrès réalisés au cours de l’année.

Nous pouvons également utiliser notre LCA dans un cadre hiérarchique. Par exemple, nous sommes en mesure de comparer (1) un matériau à un autre matériau, (2) une partie d’une chaussure à une autre (par ex. la tige) et réaliser une évaluation par rapport à un objectif spécifique ou (3) un produit actuel à une future version utilisant des matériaux qui ont notre préférence. Les données que nous avons obtenues en comparant notre laine recyclée à de la laine vierge illustrent parfaitement ce schéma. La LCA réalisée sur les matériaux a montré que nous avions considérablement réduit notre empreinte en utilisant de la laine recyclée issue de la peau des moutons utilisée pour notre cuir en lieu et place de laine vierge.

En 2020, UGG a utilisé environ 1 360 tonnes de laine recyclée.

Cette laine est issue des moutons dont la peau est utilisée dans le cadre de la fabrication de notre produit en peau de mouton double face. En comparant l’utilisation de laine vierge traditionnelle à celle de laine recyclée, nous réalisons les économies suivantes :

  • 145 MILLIONS DE MJ D’ÉNERGIE
  • 35,4 MILLIARDS DE LITRES D’EAU
  • 47,2 MILLIONS DE KG DE CO2 ÉQ.

Parallèlement, la LCA nous permet de remettre en question l’idée souvent fausse selon laquelle la durabilité implique une augmentation des dépenses. Parfois, le coût sera supérieur (par exemple, l’utilisation d’un matériau plus qu’un autre pourrait entraîner un surcoût), mais souvent, il suffit de regarder ce que vous avez déjà et de vous demander si cela est bien nécessaire. Posez-vous cette simple question : « Pourquoi utilisons-nous ce matériau ? Peut-il être retiré ou repensé pour être plus avantageux ? » En fin de compte, se poser ces questions peut améliorer un produit non seulement au niveau de son empreinte environnementale mais aussi au niveau économique.

Quelles réussites sont à mettre au crédit de la LCA ?

Franchement, avoir une vue d’ensemble de notre empreinte environnementale et circulaire (du point de vue quantitatif et qualitatif) et mieux la comprendre - surtout nos matériaux - est une fantastique réussite en soi. C’est tout bonnement exceptionnel !

La durabilité est une aventure dans laquelle nous nous jetons corps et âme ! Notre outil nous a permis d’ajouter des données chiffrées à forte valeur ajoutée à notre chaîne d’approvisionnement et celles-ci nous aident à assurer un suivi systématique et objectif des progrès que nous faisons tout au long de cette aventure. On peut bien évidemment toujours faire plus et c’est dans cette philosophie je puise toute ma motivation.

Pour en savoir plus sur notre aventure sur la voie de la durabilité, cliquez ici.

Histoires liées

Des matériaux innovants pour la collection Plant Power

11 mars 2021
En savoir plus
Entretien

Entretien avec Brooke Beshai

28 février 2021
En savoir plus

Mode + faits - se rapprocher des données

9 octobre 2020
En savoir plus